Prochain événement

UTHD 2018 Banner

L’Événement Numérique de la rentrée

à ne pas manquer !

 
Risa
 
 
 
 
Adhérents privilégiés
 
 
 
 
 
 
 
Risa
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Annuaires spécialisés 
 
 
 
 
 

 

 
Services gratuits
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Vous n'avez pas pu vous déplacer à la Journée Technique "Sans Tranchée" à lyon ?

 
Consulter le dossier
sur le Forum des Infrastructures Numériques
qui a eu lieu à Aix Les Bains le 28 juin 2018.
Actualités & Communiqués
19.09.18 : L'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) a publié un nouvel état des lieux du marché de l'Internet fixe à haut et très haut débit en France, arrêté à la fin du mois de juin 2018.
Sur le deuxième trimestre de l'année, le nombre d'abonnements très haut débit (supérieur ou égal à 30 Mb/s) a atteint le chiffre de 7,9 millions de lignes (+370 000 en trois mois ; +1,7 million sur un an). Ce sont les abonnements en fibre optique de bout en bout (FttH) qui progressent le plus (+325 000 par rapport au premier trimestre), et qui permettent à cette technologie de représenter désormais 50 % du total des lignes très haut débit. Au total, 3,9 millions de lignes FttH étaient actives en France à la fin du mois de juin. On apprend également que 42 % des locaux éligibles au très haut débit sont abonnés à un service de ce type (+5 points en un an), ce qui représente près de 29 millions d'abonnements.
L'Arcep indique que sur l'année écoulée ce sont plus de 2,8 millions de locaux qui ont été rendus raccordables à la fibre optique de bout en bout, dont près de 830 000 au seul deuxième trimestre 2018. Cela porte le total de locaux éligibles au FttH à 11,7 millions, et est le signe — tangible — d'une accélération des déploiements (+33 %), tant attendue dans le pays. Il est de toute manière plus que temps d'accélérer, l'objectif affiché conjointement par le gouvernement et les opérateurs Orange et SFR étant d'atteindre 92 % de locaux raccordables au très haut débit d'ici à la fin de l'année 2020.
 
14.09.18 : La micro trancheuse "RIVCITY" radiocommandée monté sur un porteur chenilles caoutchoucs, du constructeur Français RIVARD est une machine bien adaptée pour le déploiement de réseaux Télécom en milieu urbanisé.
Robuste et efficiente, la roue de tranchage à entraînement axial est entièrement cartérisée limitant ainsi les projections et les poussières. Cet outil puissant permet la réalisation de micro tranchées dans les différentes structures de chaussée, quelles soient lourdes ou légères. Les dimensions de la machine et ses 3 options d'évacuation (au sol, avec aspiration, avec tapis). en font l’outil idéal pour évoluer en milieu citadin, confiné et restreint avec un impact très limité sur la circulation et le trafic piétonnié.
20171206_105128 modifié avec TRCITYUne RIVCITY réalise actuellement dans le sud de la France, la pose de fibre optique en milieu ubain, avec évacuation par tapis. L'option de chargement des matériaux avec tapis permet le chargement direct des matériaux dans des véhicules compacts de chantier type dumper jusqu’à une hauteur de 1,7 mètre et dans le sens de la circulation. Cette hauteur est variable hydrauliquement et permet d’abaisser l’ensemble pour le transport au besoin et ce, sans démontage. La bande est recouverte d’une bâche qui limite les éventuelles projections de matériaux et de poussières. Avec des largeurs de tranchages ajustables de 50 mm à 90 mm en version étroite (90 mm à 140 mm en version large) et jusqu’à une profondeur de 500 mm, le tapis à vitesse variable assure l’évacuation complète des matériaux.
Pour information : Le kit TRCITY avec ses 3 options d'évacuation (au sol, avec aspiration, avec tapis) s’adapte au besoin sur les porteurs RIV104 déjà équipés du kit TR80T et toujours dans le gabarit de la machine (1 mètre).
 
08-.09.18 : A Lézignan Corbières, les travaux vont bon train pour le déploiement de la fibre optique qui permettra à la ville de décupler son débit, passant d’une dizaine de mégabits à près de 100.
C’est le Syndicat audois d’énergies, qui est le donneur d’ordre en la matière. Côté travaux, le marché a été attribué à un groupement de trois sociétés, à savoir Sogetrel, Engelvin et Ecel, qui sont à pied d’œuvre sur la ville.
Après la finalisation des études, on est à présent en pleine phase opérationnelle. Il est prévu d’installer 14 armoires Télécom et un nœud de raccordement optique à proximité de la RD6113. Il faut également déployer la fameuse fibre optique en souterrain et en aérien, en utilisant au besoin les façades des riverains. Les travaux, menés en étroite collaboration avec la mairie, dureront jusqu’au mois d’octobre. Dans la couronne lézignanaise, six armoires complémentaires seront installées dans les villages, qui seront raccordées à Lézignan. Un second marché sera lancé par le Syaden, pour aller au-delà, sur les communes de Canet-d’Aude, Argens-Minervois et d’autres dans le secteur du canal du midi.
Une fois les travaux terminés, on entrera dans la phase de restitution à « Altitude infrastructure », et surtout à sa filiale audoise Émeraude. Leur rôle sera d’exploiter les ouvrages et de commercialiser les prises auprès des fournisseurs d’accès qui démarcheront ensuite les Lézignanais pour l’utilisation de la fibre optique. Émeraude sera chargé d’effectuer le branchement final jusqu’aux habitations. (photo du City Cleanfast de MARAIS)
 
06-.09.18 : Entre 2019 et 2022, ce seront plus de 100 000 prises Très Haut Débit et plus de 5 000 km de fibre optique qui vont être déployés sur le Département des Ardennes.
Pour déployés cette fibre, afin de raccorder chaque établissement public ou privé et habitation du département, la société OTE vient de s"équiper d’une nouvelle trancheuse du constructeur RISA. Avec sa rapidité d’exécution, cette trancheuse de nouvelle génération minimise la gêne à la circulation et limite aussi les dégradations des chaussées pour le bien-être des automobilistes et des riverains.
La société OTE génère un chiffre d’affaires de plus de 10M euros pour une équipe de 45 collaborateurs. En croissance continue et maitrisée depuis plus de 15 ans, OTE a su s’imposer comme partenaire de confiance grâce à son organisation, ses savoir-faire et ses valeurs. Pour en savoir plus cliquez ici
 
Technologies et composants du réseau d'accès30.08.18 : (communiqué) Le CREDO a profité des congés d’été pour écrire un nouveau guide : « Technologies et composants du réseau d’accès », ce nouveau guide est disponible en téléchargement gratuit sur l’espace publication de leur site.
En 2017, le CREDO a publié un guide sur le « Déploiement des réseaux FTTH en ZMD, le modèle français ». Lors de la conception du guide, les travaux sur les technologies et composants ont apporté beaucoup de matière. Un travail de synthèse a été réalisé avant son intégration dans le guide, au risque de priver les lecteurs d'informations importantes. Il nous a semblé juste, au regard du travail réalisé, de mettre à disposition de nos lecteurs ces informations indispensables dans leurs missions de tous les jours, tant pour les concepteurs que pour les équipes amenées à déployer ces technologies et composants. Ce guide regroupe l'ensemble des composants des couches infrastructure et passive du réseau. Il s'attache à décrire les différentes solutions qui s'offrent aux concepteurs, leurs spécificités et la manière dont ces éléments vont pouvoir être intégrés et déployés. Ce guide traite tout d'abord de la couche infrastructure : fourreaux, sous-tubage, chambres et matériels pour les réseaux aériens. La partie concernant les lignes aériennes a fait l'objet d'un travail particulièrement bien documenté sur les différents types d'appuis et les solutions qui s'y trouvent associées. Les locaux techniques et les armoires de rue sont abordés dans leur différentes configurations. La couche optique passive est également bien documentée : les fibres, les câbles en fonction de leur environnement, les produits de raccordement et de connectivité. Ce guide est l'outil indispensable aux ingénieurs et techniciens en charge de la conception et du déploiement des réseaux FTTH. Cliquez ici  Pour télécharger gratuitement le guide
 
SFR cherche des financiers pour sa fibreIntertas 28.08.18 : SFR réfléchit à de nouvelles solutions pour financer le déploiement de son réseau de fibre optique en France.
Altice, sa maison mère, s'est mise à la recherche de partenaires financiers, essentiellement des fonds d'investissement et a mandaté la banque Lazard sur ce dossier. Dans les faits, les fonds pourraient prendre une participation dans une nouvelle société «SFR FTTH», qui regrouperait les actifs de l'opérateur télécoms dans les zones dites moyennement denses. Cela représente quelque 4 millions de prises, sur les 4,7 millions environ que le groupe s'est engagé à y installer. Techniquement, les petites agglomérations et les appels d'offres emportés par SFR dans des réseaux dans les zones rurales sont concernés. Dans ce dernier cas, la valorisation de l'actif va aussi dépendre de la durée de la concession, compliquant l'équation.
Le projet devrait attirer les principaux fonds d'infrastructure actifs en Europe, explique un connaisseur du dossier, qui prévient que «le processus sera long et complexe. Le montage, dont le montant n'a pas encore été déterminé, permettrait à SFR de financer et d'accélérer le déploiement de cette infrastructure estimée à plusieurs milliards d'euros. Il ne concerne pas les prises déjà déployées par l'opérateur, soit près de 2 millions de prises fibre «jusqu'à l'abonné» (FTTH), mais bien celles qui sont à venir. Le dossier devrait être présenté aux salariés en comité central le 4 septembre. Ils s'attendent à de nombreux bouleversements cette année. L'opération permettrait aussi à Altice de poursuivre son désendettement. Le groupe s'y était engagé en novembre dernier, sous la pression des marchés financiers. Depuis, il a créé une infrastructure dédiée pour ses pylônes, dont il a cédé une partie à des investisseurs, levant 2,5 milliards d'euros. En revanche, le groupe a renoncé à céder ses actifs en République dominicaine. Il se serait montré «trop gourmand» en demandant près de 3 milliards d'euros, selon un analyste financier. Altice Europe, dont le principal actif est SFR, supporte une dette de 31 milliards d'euros. (source le Figaro)
 
22.08.18 : Pénurie de fibre : l'alerte de l'Avicca aux réseaux d'initiative publique. Pour l'association de collectivités, ses membres ne doivent utiliser que de la fibre optique recommandée par l'Arcep... même si elle n'est pas disponible en quantité suffisante pour déployer dans les temps. Les raisons : un danger pour les subventions et un important risque juridique.
L'Avicca est l'une des principales associations de collectivités sur le numérique, très impliquée dans le déploiement de la fibre. Dans une lettre datée de fin juin, dont nous avons eu connaissance, elle enjoint ses adhérents à respecter à la lettre les recommandations officielles sur la fibre optique. Elles ne doivent en aucun cas y déroger dans leurs réseaux d'initiative publique (RIP), censés connecter 43 % de la population au très haut débit. Plusieurs types de fibre sont disponibles. Deux sont au cœur du débat. D'un côté, la « G657A2 », qui sert à connecter les habitations au réseau, en raison de sa grande flexibilité, supportant des angles importants sans perte de signal. De l'autre, la « G652D », une fibre résistant mieux sur de longs trajets (comme ceux reliant plusieurs villes). Pour en savoir plus cliquez ici. (source : nextinpact.com)
 
09.08.18 : Dans le cadre de la réglementation anti-endommagement, le sous-groupe GP4 de l’observatoire national DT-DICT, co-animé par l'AFIGEO, travaille sur la dématérialisation des flux relatifs aux DT et DICT.
Dans le cadre de la réglementation anti-endommagement, le sous-groupe GP4 de l’observatoire national DT-DICT, co-animé par l'AFIGEO, travaille sur la dématérialisation des flux relatifs aux DT et DICT. A ce titre, le GP4 lance un appel à commentaires (ouvert jusqu'au 1er septembre 2018) sur un futur standard vectoriel d’échange des données de réseaux pour les besoins de réponse aux DT-DICT. Le format actuel de réponse aux DT-DICT (pdf) pour les plans transmis oblige les bureaux d’étude en charge de la consolidation des réponses aux DT-DICT (plan de synthèse) à « recopier » manuellement les réseaux de chaque exploitant en mesurant les distances réseau/fond de plan. Cette opération entraine mécaniquement une dégradation de la donnée. La démarche du GT Réseaux vise donc à définir un standard vectoriel d’échange des données de réseaux pour les besoins de réponse aux DT-DICT afin d’éviter cette recopie. Cette démarche est complémentaire au PCRS, ne concernant que le fond de plan sur lequel sont affichés les réseaux. Pour en savoir plus cliquez ici
 
04.08.18 : L'ambition du conseil départemental du VAR d'amener partout d'ici 2023 le très haut débit, pourrait être contrariée par un recours en référé précontractuel.
Altitude Infrastructure, le numéro deux national sur ce secteur d'activité, a déposé un recours en référé précontractuel devant le tribunal administratif de Toulon. En audience mardi 31 juillet, les conseils d’Altitude Infrastructure, ont reproché au syndicat mixte Paca-THD, auquel adhère le conseil départemental, une inégalité de traitement dans la manière dont les questions ont été posées en phase finale. Inégalité de traitement préjudiciable pour leur client. Tout en se gardant bien de parler de favoritisme à l’égard du délégataire pressenti (le délégataire pressenti serait l’opérateur Orange), formule officielle pour dénommer le concurrent, les avocats d’Altitude Infrastructure affirment que les seuls critères sur lesquels les deux finalistes ont été interrogés en juin dernier sont ceux où le concurrent de leur client était en retard. Il était donc le seul à pouvoir s’améliorer. Les conseils d’Altitude Infrastructure demander à ce que "la procédure reprenne au stade de l’analyse des offres finales du mois de janvier, afin que l’égalité de traitement soit rétablie.
Dans les départements voisins des Hautes-Alpes et des Alpes-de-Haute-Provence, Altitude Infrastructure a en effet été choisi comme délégataire pour le déploiement du très haut débit.
"Après six mois de négociation", je comprends que c’est difficile d’être écarté, mais le syndicat mixte Paca-THD n’est pas marié avec Altitude Infrastructure, il n’y a pas d’infidélité, a lâché l’avocat du syndicat.
L’affaire a été mise en délibéré à la fin de la semaine. Mais si la décision du tribunal administratif ne leur était pas favorable, ont laissé entendre que d’autres procédures judiciaires pourraient être engagées sur le fond.
 
02.08.18 : Après un lancement de procédure effectué en juillet 2017, la DSP concessive du département du Gard a été attribuée (vote à l’unanimité) à SFR Collectivité.
Comportant initialement une tranche ferme et une tranche conditionnelle, avec mise en oeuvre de technologies alternatives au FttH (MeD sur cuivre, etc.), le contrat signé s'articule finalement autour d'une seule et unique tranche ferme 100% FttH sur la zone RIP. L’opérateur s’est ainsi engagé à déployer 255 000 prises FttH en 5 ans selon un calendrier annuel précis. La zone RIP représente approximativement la moitié de la population du Gard, l'autre moitié étant en zone AMII, déployée par Orange.
Parmi les autres engagements de l’opérateur, la constitution d’un réseau de collecte en propre, la construction de NRO - qui seront autant de biens de retour - ; la collecte et une grande partie du transport (liens NRO / SRO) seront réalisées en souterrain. Cliquez ici pour lire la suite
 
Google mise sur 13 câbles sous-marins pour écouler son trafic de données - dont 7 seront opérationnels à partir de 2019.20.07.18 : Dans un message publié sur son blog officiel The Keyword, Google a d’annoncer l’installation d’un câble reliant la Virginie du Nord à la côte ouest française.
Afin d'améliorer la qualité de la bande passante et réduire les latences de ses services cloud vers la France, Google a annoncé la construction d'un cable sous marin reliant Virginia Beach à un lieu pour l'heure inconnu sur la côte Atlantique. Baptisé « Dunant » en hommage à Henri Dunant, fondateur de la Croix-Rouge et premier Prix Nobel de la paix, le câble devrait être opérationnel d’ici à 202O. Les câbles sous-marins font partie des projets d’envergure de Google, qui devrait poursuivre son expansion aquatique dans les années à venir. La firme de Mountain View est la première entreprise en dehors des opérateurs de télécoms à posséder de telles infrastructures.
 
Infrastructures réseaux pour l'aménagement numérique du territoire16.07.18 : Attribuée le 11 avril dernier, Altitude Infrastructure signe la DSP relative au Réseau d’Initiative Publique permettant l’accès au Très Haut Débit en Haute-Garonne et annonce avec ses partenaires financiers, la Banque des Territoires et Marguerite, le bouclage du financement privé. Les opérations peuvent démarrer !
Cette DSP, vise à assurer la conception, le financement, la construction, la commercialisation, l’exploitation et la maintenance du réseau à Très Haut Débit (fibre optique) sur l’intégralité du territoire de la Haute-Garonne, soit pour près de 280 000 foyers, établissements publics et entreprises;
Un Groupement d’Intérêt Economique (GIE) a été mis en place entre la filiale du groupe dédiée au déploiement Altitude Infrastructure Construction et la société CIRCET, leader européen des infrastructures de télécommunications pour les opérateurs télécoms, fortement implantée dans la région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée. Pour en savoir plus cliquez ici
 
13.07.18 : Posé sur un chantier du réseau Jupiter du Grand Reims, le grillage avertisseur détectable du fabricant Intermas de 20cm équipé des tags ELIOT (GA ELIOT), en version pose mécanisée, a été détecté sans aucun soucis.
Le grillage avertisseur a été livré par les agences PUM de Reims et de Dijon. Le grillage avertisseur équipé de la technologie ELIOT permet la détection précise et l'identification d'ouvrages enterrés localisé en-dessous.
Le système : Un tag RFID (Radio Frequency Identification) est fixé sur un grillage avertisseur conforme à la norme NF EN 1263, rendant ce dispositif détectable et identifiable. La pose de ce produit "2 en 1" est identique à la mise en oeuvre d'un dispositif avertisseur traditionel. Un scanner lecteur de surface est disponible.
Ses fonctions essentielles sont : Une localisation simple et intuitive, qui ne demande aucune formation, avec une précision de l'ordre du cm jusqu'à 1,5 m de profondeur et avec un affichage instantanée des données sur l'écran IHM. - Une identification simultanée de tous les Tags ELIOT situés dans la zone d'intervention en un seul passage, avec un temps de réponse équivalent au millième de seconde, ce qui évite toute conrfusion en cas de proximité des réseaux. - Une intégration des informations stockées utilisant une association des coordonnées GPS de chaque point et intégrable dans n'importe quel SIG.
 
Détection des câbles et conduites enterrées métalliques12.07.18 : La société MADE propose à présent  le détecteur MRT-700, pour la détection de câbles et canalisations métalliques de précision, facile à utiliser, permettant ainsi de réduire les opérations de formation.
Ce nouveau matériel de détection des réseaux souterrains est reconnu par Enedis. Ses atouts : - 7 antennes - Excellente précision de localisation - 2 écrans de visualisation adaptables à la luminosité - Facile à utiliser grâce à son logiciel intuitif - Léger et ergonomique - Sens du courant automatique. Pour en savoir plus cliquez ici
La société MADE est spécialisée dans le développement de matériel sur mesure MADE se positionne en qualité de leader auprès de grands acteurs du secteur de l’énergie et des télécoms. MADE propose en particulier des systèmes de mesure et de détection des réseaux allant des appareils d’identification de câbles et de RADAR de sol en passant par une gamme complète d’isolateurs galvaniques pour les métiers de la Géo-détection, de l’exploitation électrique, des détecteurs de lignes aériennes et des télécoms.
 
Localisateur Leica ULTRA10.07.18 : Le localisateur Leica ULTRA est doté d’une fonction intégrée de traitement intelligent du signal avec des modes opérationnels flexibles uniques.
Le Leica ULTRA détecte avec précision les réseaux enterrés et garantit la réalisation d’excavations souterraines et des relevés de réseaux en toute sécurité. Il peut être configuré afin de répondre à différents environnements de projet. Il dispose de plus de 100 fréquences programmables. Les différents modes du programme permettent l’adaptation des antennes pour une plus grande précision et une meilleure répétabilité. Lors d’interventions dans des environnements encombrés, le Leica ULTRA propose l’AIM (Ambient Interference Measurement ou Mesure des interférences ambiantes), qui analyse numériquement le bruit de la zone environnante et recommande les meilleures fréquences pour une détection de réseau précise. Pour en savoir plus cliquez ici
 
07.07.18 : Le nouveau Showroom SOVAL a été inauguré le 28 juin 2018 est à la hauteur de toutes les attentes.
Divisé en 2 parties : la plateforme technique de démonstration et d’essais et la plateforme est destinée à montrer le plus grand panel possible des produits fabriqués par FBM et distribués par Soval.
Mais, et c’est là le point essentiel, la conception de cette plateforme permet aussi une manipulation de toutes les pièces. Toutes les familles de produits Soval sont présents : Réseaux AEP et assainissement, Voirie et trappes. En plus de leurs productions, ils présentent également des produits de distribution exclusive (Duktus, Huwa …).  Pour en savoir plus cliquez ici
Créé en 1932, Soval (filiale de FBM) développe, promeut et commercialise les fabrications de FBM dédiées à l’Adduction d’eau, la voirie, les fermetures types Telecom et divers réseaux secs et humides.
En complément de ces gammes de fabrication tels que les raccords à brides et à emboitements, têtes de bouche à clé, tampons de voirie et Telecom … Soval distribue un large panel de pièces pour les réseaux d’eaux potables, ou d’assainissements (Tuyaux fontes, Tuyaux et raccords PVC et PEHD, matériel de robinetterie fontainerie et de régulation, mortiers hydrauliques et résines de scellement …).
 
Résultat de recherche d'images pour "SYADEN"06.07.18 : Le Syndicat Audois d'énergies et du numérique (Syaden), prévoit d'investir cette année 85 millions d'euros sur le département. Sur cette somme, la poursuite des travaux du déploiement du très haut débit (THD), engloutira 52 millions. Ainsi fin 2018, plus de 85% des Audois seront éligibles à la fibre.
Le contrat de délégation de service public relatif à l’aménagement numérique du département de l’Aude en THD, a été attribué en décembre dernier par le SYADEN à une filiale d’Altitude Infrastructure qui s'appelle  "Emeraude THD". Elle est exclusivement dédiée au projet THD de l’Aude. Elle accompagne les collectivités dans l’exploitation, la maintenance et la commercialisation de ce réseau départemental.
12,3 millions seront quant à eux destinés à l'électrification. Les câbles vont être sécurisés par le biais de torsades, d'enfouissement sous terre. Des systèmes fiables pour lutter contre les aléas météorologiques et la pollution visuelle. Également 4 millions vont servir à l'éclairage public avec la mise en place de lampes à LED plus économes. Pour éradiquer les «zones blanches» de la téléphonie mobile, sont prévus 2 millions. Syaden va continuer la mise en place de bornes de recharge pour véhicules électriques et prévoit, 1,9 million d'investissements.
 
04.07.18 : La société TECHNO FIBRE basée en Côte d'Or propose ses compétences pour tous vos travaux d'installations de fibre optique et micro-tube en France et à l’international.
Dirigée par Jérôme & David AUPART, la société TECHNO FIBRE est devenue une référence dans la profession par leur réactivité, la complémentarité de leurs équipes et le respect des délais.
Le parc est composé de machines de dernière génération provenant des meilleurs constructeurs sur le marché.
Les équipes de TECHNO FIBRE installent et raccordent en moyenne 1000 km de fibre optique par an sur tout le territoire Français et à l'international.
Leurs compétances :
Pose de fibre optique à l'air "portage" par CABLEJET, SUPERJET - Pose de fibre optique à l'eau, flottage ou "floating" par CABLEJET, SUPERJET - La pose de fibres optiques en tirage par treuil, manuel ou cabestan - La pose en aérien - La pose de Microtubes - La pose de micro-fibre - Le raccordement - Les mesures- Expertise
 

Cliquez ici ou sur le panorama pour consulter le dossier sur le Forum des Infrastructures Numériques, qui a eu lieu à Aix Les Bains le 28 juin 2018. (un film est en cours de montage)

A l'unanimité des participants, cette journée marquera l'un des meilleurs forum sur les infrastructures numériques, par son organisation et sourtout son contenu qui a combiné retours d’expériences et démonstrations grandeur nature autour de l’Infrastructure Télécom passive

 
03.07.18 : Implantée dans la périphérie Grenobloise depuis plus de 20 ans, la société COMERGY, dirigée par Phiippe TODESCO, déploie ses activités dans l'énergie et le numérique sur tout le territoire national et sur le sud de l'Europe.
Comergy propose une offre globale de services dans le domaine de l'énergie et du numérique, notamment sur les activités suivantes : Réseaux numériques - Génie civil et ouvrages d'art en milieu industriel - Énergie et solutions pour le bâtiment.
L’expertise de leurs 3 sociétés filiales leur a permis de devenir un acteur agile de la production, du transport d’énergie et des réseaux de télécommunications.
 
logoE3DÉnergie 3 Développement offre une gamme complète de services, destinée aux maîtres d'ouvrage, aux investisseurs et aux professionnels des énergies renouvelables. Pour en savoir plus cliquez icilogo

O.T.Engineering : Les fondations de l'énergie et du numérique : 20 ans d'expertise ! 642 MWatts de parcs éoliens construits, 20 000 m2 de béton coulé chaque année, 4 100 Km de réseaux réalisés. Pour en savoir plus cliquez ici

logonovoliLa filiale qui porte les projets : Énergie et solutions pour le bâtiment. Découvrez Optim 2R connect de Novoli, le système qui rafraîchit et renouvelle l'air en toute sécurité. Pour en savoir plus cliquez ici

 
Sénat - Un site au service des citoyens23.06.18 : Le ministère de l'Economie confirme la non suppression  des droits d'enregistrement des servitudes de passages des fourreaux à accueillir la fibre optique.
Interrogé par le Sénateur Thierry Carcenac (Tarn - Socialiste et républicain) sur ce sujet, le ministère de l'Economie explique qu'il n'entend pas revenir sur ce régime. Ces servitudes sont taxées, contrairement aux servitudes pour les réseaux d'électricité ou de gaz. Cliquez ici pour consulter la question au ministre et sa réponse.
 
23.06.18 : Les départements de la Vienne et des Deux-Sèvres viennent de signé un marché avec l'opérateur Orange pour déployer la fibre optique dans 36 communes.
C'est un programme qui coûte 124 millions d'euros, et qui permettra à 36 communes de la Vienne et des deux-Sèvres d'être raccordées à la fibre optique d'ici 2022. Les premiers foyers auront accès à la fibre du réseau "Poitou numérique" à la fin de l'année 2019 selon les prévisions. Le réseau "Poitou numérique" a été lancé par la Vienne et les Deux-Sèvres pour palier au manque réel de réseau dans certains de ces secteurs.
 
22.06.18 : La FIRIP (fédération des industriels des réseaux d’initiative publique) change de nom et devient InfraNum, comme « Infrastructure Numérique », afin de mieux coller à sa propre diversification.
Née des RIP (Réseaux d’Initiative Publique) en 2012 pour accompagner le Plan France THD, cette fédération en plein développement conserve son ADN : favoriser les partenariats entre acteurs publics et privés dans le but de mettre à disposition une infrastructure neutre, ouverte et mutualisée sur l’ensemble des territoires.
Aujourd’hui, « Le Plan France Très Haut Débit est sur les rails. 95% de nos adhérents travaillent sur 100% du territoire. Nous ne pouvions donc pas garder l’acronyme RIP dans notre nom » explique Etienne Dugas, Président d’InfraNum. 
En juxtaposant « Infra » et « Num », et avec ce nouveau logo qui symbolise le passage de l’infrastructure (le trait) à la donnée (les « bits ») : « L’infrastructure n’a de raison d’être que si les usages existent. La fédération a donc l’ambition de soutenir l’écosystème global du numérique et de faire le lien entre ces deux univers. Il s’agit de prendre le virage de la donnée avec les collectivités et cette notion dépasse désormais une approche des territoires par zones.
 
14.06.18 : Le constructeur de trancheuses MARAIS (groupe Tesmec) et  le constructeur de matériels PLUMETT ont exposé à Cologne au salon  ANGA COM le salon de l'industrie internationale des télécommunications.
Le salon ANGA COM qui se déroule du 12 au 14 juin 2018 en Allemagne à Cologne est la Première plate-forme d'affaires de toute l'Europe depuis plus de 10 ans pour le haut débit. Pour en savoir plus sur le salon
MARAIS : Le constructeur de trancheuses, spécialisé dans la vente et la location a exposé à Anga Com le City Cleanfast, l'innovation qui va révolutionner la pose de fibre optique en milieu urbain.
Le City Cleanfast permet comme la Cleanfast de trancher et d'aspirer en même temps. Le volume de récupération des terres aspirées est de 1m3. La City Cleanfast dispose d’un déport lui permettant de trancher en limite du gabarit de l’engin, et de trancher en courbe grâce à son pivot. Le porteur 4x4x4, est piloté de l’extérieur grâce à sa télécommande. Autre avantage pour la pose de fibre optique en milieu urbain, sa vitesse de déplacement est de 25 Km/h. La machine (et son système d'aspiration) a été conçue et fabriquée entièrment par Marais.
Sur le stand Marais / Tesmec était exposé le Géoradar Explorer GPR de Tesmec. Il permet la détection d’infrastructures souterraines avec une grande fiabilité avant de creuser des tranchées pour poser de nouveaux réseaux dans les zones urbaines.
 
PLUMETT : La société spécialisée dans la création, la fabrication, la location de machines de portage pour tous types de câbles énergie et optique, a exposé l'IntelliJet, l'Intelli-MicroJet et l'UltimaZ électrique.
Le constructeur Plumett est devenue la référence dans les appareils destinés à la pose par soufflage ou flottage de câbles de télécommunication et de transmission de données (fibres optiques, coaxiaux ou multipaires) dans des tubes pré-installés, la pose de câbles à l'aide d'un brin rigide, la pose de fibre optique (DTS/DAS), la pose de câbles d'énergie, la construction de lignes aériennes, les accessoires pour la pose de câbles.
 
11.06.18 : (communiqué) Covage, précurseur des réseaux de fibre optique sur le marché français depuis 2006, annonce l’acquisition de Fibréa.
Cette acquisition de Fibréa est soumise à approbation finale à Bercy. Fibrea est filiale de Soréa (SOciété des REgies de l’Arc), société chargée d’une mission de service public de l’électricité en Savoie.
"Nous sommes particulièrement fiers de cette opération qui traduit la volonté de Covage d’installer des réseaux à haute performance, neutres et ouverts à tous sur l’ensemble du territoire français. Fibréa est en parfaite cohérence avec ces objectifs et nous sommes heureux de mettre notre expertise au service de l’intérêt général de la Savoie et des savoyards." Pascal Rialland, Président du Directoire de Covage. Cliquez ici pour lire le communiqué
 
11.06.18 : La détection de réseaux enterrés est désormais une prestation bien connue et en pleine croissance depuis l’application de la réforme DT-DICT.
Les entreprises de prestation en détection sont représentées par la Fédération Nationale des Entreprises de Détection de Réseaux Enterrés (FNEDRE) qui a pour objectif de fédérer tous les acteurs du domaine (entreprises de prestations, fabricants et distributeurs de matériels de détection, entreprises de travaux, consultants, centres de formation…). Cliquez ici pour consulter le site web de la FNEDRE
Les entreprises en prestations de détection de réseaux proposent leurs prestations aux : Maîtrise d'ouvrage & Maîtrise d'œuvre, Concessionnaires & Collectivités, Particuliers, Entreprises de travaux publics.
Bien qu’elle soit de plus en plus connue et reconnue, la pratique de la détection des réseaux enterrés se heurte encore de nombreuses fois à l’incompréhension des divers interlocuteurs quant aux méthodes et technologies employées ainsi qu’aux contraintes, temps et coûts de réalisation des prestations.
Les entreprises de travaux publics investissent de plus en plus dans des matériels qui deviennent de plus en plus accessibles techniquement et financièrement. Les choix des matériels (technique, robustesse, sav, ...) et du profil de l'opérateur sont très importants.
Actuellement les entreprises comme les prestataires ont du mal à recruter des profils spécialisés en géoréférencement et détection des réseaux. Faute de candidats, ils forment en interne leurs personnels.
Pour toutes les entreprises, une formation complète et de qualité est indispensable, lors de l'aquisition de ces équipements pour débuter la détection dans de bonnes conditions.
Certains constructeurs et distributeurs de matériels ont l'agrément pour former le personnel. Exemple de MY-Nds qui propose une formation individuelle ou en groupe.
Les entreprises peuvent aussi bénéficier d'une formation à la détection et au géoréférencement des réseaux enterrés par le GRETA du Limousin et la Plate-forme technologique des Travaux Publics du Limousin, qui proposent des modules de formation sur leur outil unique en France la ZADEPRE (Zone d’Apprentissage à la Détection et au Positionnement des Réseaux Enterrés). Cliquez ici pour en savoir plus
 
 
Suites des actualités