Contactez nous

Portail des Travaux Publics & des Réseaux 

Prochains événements
Adhérents privilégiés
 
bandeau
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Risa
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Résultat de recherche d'images pour "intertas tesmec"
 
 
 
 
 
 
 
 
Annuaires spécialisés 
 
 
 
 

Services gratuits

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous n'avez pas pu vous déplacer à la Journée Technique "Sans Tranchée" à lyon ?

 
Consulter le dossier
sur le Forum des Infrastructures Numériques
qui a eu lieu à Aix Les Bains le 28 juin 2018.
 
 
 

Panorama photos VST 2019

 
Actualités & Communiqués
03.07.19 : Fermeture précipitée du guichet THD radio : InfraNum demande à l’ARCEP une nouvelle consultation, compatible avec les délais de réponse des Départements.
L’ARCEP est en passe d’annoncer la fermeture prématurée du guichet THD radio au 30 juin 2019. Un scandale pour la fédération InfraNum, qui considère que cette décision va à l’encontre même des objectifs gouvernementaux du plan France Très Haut Débit(1) et des choix locaux d’aménagement numérique des territoires.
La seule solution concrète pour les territoires : le recours au mix THD radio-satellite
La fédération a estimé et rappelé à plusieurs reprises que 2,2 millions de foyers et entreprises n’auront pas d’autre choix que d’utiliser le mix technologique THD radio-satellite pour accéder à un vrai très haut débit d’ici 2022 sur les territoires ruraux, la quasi-totalité des départements étant concernée. Elle rappelle également que la 5G ne sera pas immédiatement disponible en zone rurale, alors que les besoins en très haut débit sont, eux, immédiats. De plus, une décision, en cours de finalisation par l’ARCEP, va rendre compatible la coexistence des technologies THD radio et 5G en bandes de fréquences adjacentes, garantissant à partir de 2020 la coexistence pérenne de ces deux technologies. Lire lasuite du communiqué
 
27.06.19 : Le Groupe N.A.T maintient sa certification Localisation des Réseaux, délivrée par le Bureau Veritas Certification France.
Prestataire certifié Géoréférencement et Détection, le Groupe N.A.T accompagne les exploitants de réseaux, les maîtres d’ouvrage et les collectivités locales dans la Réforme DT-DICT.
L’expérience, les compétences et l’identité du Groupe N.A.T. appuient sa notoriété d’Expert, par les 8 corps de métier représentés. il propose une offre intégrée de solutions répondant toutes à la Réforme Anti-Endommagement.
Le groupe N.A.T. est aujourd’hui seul en France à proposer cet ensemble cohérent de services à destination de tous les acteurs des Travaux Publics : Concessionnaires de Réseaux, Collectivités Territoriales, Entreprises TP et Bureaux d’Études.
 
22.06.19 : L'assemblée Générale du SERCE a renouvelé sa confiance à Guy Lacroix, en le reconduisant à la présidence pour la 5 ème année consécutive et a présenté son nouveau logo.
Le 18 juin 2019, lors de l'assemblée Générale du SERCE, l’organisation professionnelle qui rassemble 260 entreprises (300 000 emplois directs et indirects) a souhaité souligner le rôle essentiel de ses entreprises adhérentes dans la réalisation de la transition énergétique et numérique. Références incontestées dans les travaux électriques et climatiques, les entreprises du SERCE démontrent leurs réelles compétences dans les domaines de l’énergie et du numérique. Cette convergence place les entreprises du SERCE au cœur de la transition énergétique et de la transformation numérique du monde actuel. Engagées résolument dès 2007 dans la démarche d’efficacité énergétique, elles ont développé leurs équipes et confirmé leurs compétences pour devenir des acteurs majeurs dans la réalisation des smart grids et des villes intelligentes. La transformation en profondeur de cette profession doit être soulignée. C’est dans ce même esprit que le SERCE a démontré la capacité de ses adhérents à anticiper les changements sociétaux en s’alliant avec des Centres de Recherche Universitaires et des Start-Up pour créer des écosystèmes. Alliances pour optimiser la proposition de solutions qui prennent en compte les nouveaux usages pour leurs clients. C’est cette ambition que le SERCE confirme au travers de sa nouvelle identité visuelle.
 
21.06.19 : La société CEV, créée en 1946, est devenue un des leader en France dans la construction, la distribution et la location de matériels pour la pose de câbles en souterrains et aériens.
Pour tenir cette place de leader dans la construction et la commercialisation de matériel pour la pose de câbles : treuils cabestan, machines de '​'soufflage'​'​ et de '​'portage'​'​ pour l'installation des câbles (énergie, télécoms, fibres optiques) et pour le sous-tubage, ainsi que les remorques porte-tourets et les accessoires pour le déploiement des réseaux, CEV est particulièrement attentive à la qualité du service et aux besoins de sa clientèle. Le développement de nouveaux produits avec leurs différents partenaires sont permanents.
CEV est également leader dans la location de matériel pour la pose de câble, à la journée à la semaine ou longue durée, avec possibilité de mise en service sur site.
Les installations de CEV (siège et usine à Ecquevilly (78) couvrent une surface de plus de 8.000 m2 dans une zone industrielle située à la sortiede Paris en bordure de l'autoroute Paris-Rouen.
 
15.06.19 : Mise en route par le constructeur RISA, pour l'entreprise Bertet d’une nouvelle trancheuse Rt200 VS sur un chantier pour passage de fourreaux fibres en ouverture 13 cm de largeur avec équipement chaîne en déport.
L'entreprise Bertet est spécialisée dans la location avec opérateur de trancheuses, de raboteuses minières, de pelles équipées de brise-roches hydrauliques (BRH) ou de fraises,....
RISA : Le constructeur conçoit et produit des Trancheuses à chaîne et scie à rocher - Roues de compactage - Spiraleuses - Grues de levage forage (automoteur et sur porteur routier) - Treuils de tirage. Risa construit aussi selon votre cahier des charges spécifiques. L'équipe commerciale dirigée par Martial Pautrat, est composée de commerciaux professionnels expérimentés dans les travaux aériens & souterrains.
 
14.06.19 : Detec Réseaux, apporte des techniques non intrusives dans le but d’identifier les réseaux souterrains par détection géo-radar et par induction. Pour finaliser sa couverture sur le territoire Français, ils proposent à des professionnels de rejoindre le groupe comme franchisé.
Detect Réseaux, créée en 2009 par Philippe Aymard, est un groupe national de détection de réseaux enterrés auprès des acteurs de travaux publics, de la construction et de l’immobilier, ainsi que des collectivités locales et de la grande distribution. Les acteurs des travaux publics leurs font confiance dans l’étude de leurs projets et la sécurisation de leurs chantiers. Detect Réseaux déploie sur toute la France ses agences de franchisés dans le but de répondre à vos besoins de géo-référencement d’ouvrages enterrés. Cliquez ici  pour en savoir plus sur les activités, les agences et sur l'offres de franchise.
 
13.06.19 : (communiquez) Le nouveau référentiel du guichet unique pour les exploitants de réseaux arrive finalement le 14 juin 2019. Il devait être mis en place le 02 janvier 2019.
Pourquoi un nouveau référentiel ? Depuis l’ouverture du site ministériel « réseaux et canalisations », la cartographie n’a pas évolué malgré les modifications de territoires (communes nouvelles, échanges de terrains entre communes…). C’est la raison pour laquelle, un nouveau référentiel incluant ces changements concernera tous les exploitants de réseaux.
Mais alors, qu’est-ce que cela change ?  1. Si vous avez déjà enregistré les réseaux que vous exploitez dans le guichet unique avec leur zone d’implantation (ZIO), la bascule sera automatique. Vous n’avez rien à faire.
2. Si vous avez déclaré vos réseaux par commune, une zone de la taille de la commune sera automatiquement créée. Dans ce 2e cas, nous vous conseillons de renseigner une ZIO plus précise sinon, l'implantation de vos réseaux sera surestimée et cela entrainera une redevance plus élevée qu'il ne le faudrait...
Vous manquez de temps pour effectuer cette déclaration ? Pas d’inquiétudes, il est encore temps de faire appel à DICTservice
 
23.05.19 : Les collectivités et les industriels estiment qu'ils auront apporté la fibre optique à 80 % des foyers en 2022. Il reste 3 millions de prises à financer, ce qui nécessiterait une subvention de l'Etat moindre qu'attendue.
Nous sommes aujourd’hui en mesure d’affirmer que 80% du territoire sera couvert par la fibre optique en 2022, un des engagements initial du plan THD, a fait savoir Etienne Dugas, président d’Infranum, à l’occasion de la 7e édition de l’Observatoire du très haut débit organisé le mardi 21 mai 2019 à Paris. Il faudra tenir une moyenne de 4 millions de prises déployés par an, ce qui est largement possible, pour atteindre, voire dépasser un taux de couverture de 80%.
Selon les projections d'Infranum, il restera 6,4 millions de lignes à déployer après 2022 - quasi exclusivement dans les campagnes. Parmi celles-ci, une moitié est déjà financée. Mais 3 millions de locaux n'ont à ce stade aucune certitude d'être fibrés, faute de savoir qui payera l'ardoise. « Ce sont les prises les plus complexes et les plus chères, reconnaît Etienne Dugas. Nous estimons leur coût de construction à 5,7 milliards d'euros. Cela nécessiterait une participation de l'Etat de 800 millions d'euros. »
 
23.05.19 : (communiqué) Mégalis Bretagne a choisi de retenir le groupement Axione – Bouygues Energies & Services pour concevoir et réaliser le déploiement de la fibre optique dans la région bretonne, dans le cadre des phases 2 et 3 du projet Bretagne Très Haut Débit.
1 100 000 foyers, entreprises et sites publics bretons sont concernés, ce qui en fait le plus grand projet d’initiative publique de déploiement de FTTH (fiber to the home) jamais réalisé en France. Souhaité depuis plusieurs mois par Mégalis Bretagne, le processus d’accélération de la construction du réseau public breton de fibre optique est désormais confirmé. Le groupement composé de Axione (mandataire) et de Bouygues Energies & Services s’est engagé à livrer l’ensemble des prises de fibre optique des phases 2 et 3 du projet Bretagne Très Haut Débit à l’horizon 2026. Le rythme annuel des déploiements passera en 2020 à 100 000 prises construites et montera rapidement en puissance dès 2021 avec 150 000 prises par an. Les zones déployées année par année sont désormais identifiées et seront prochainement publiées. Cliquez ici pour lire le communiqué.
 
22.05.19 : Porté par une forte croissance, l’entreprise catalane de travaux publics Sotranasa prévoit d’embaucher plus de 150 personnes en 2019, pour renforcer ses rangs de techniciens télécom et d’agents bureau d’études.
Depuis deux ans, Sotranasa est portés par une forte croissance, grâce principalement à des projets de déploiement de la fibre optique sur le territoire français, dans les Pyrénées-Orientales pour le compte du Département, et dans les Agglomérations de l'Aude, des Pyrénées-Orientales et de l'Hérault pour le compte d'Orange. L'entreprise compte actuellement quelque 425 salariés et vise un chiffre d'affaires de 72 M€ en 2019 (contre près de 60 M€ en 2018).
Pour satisfaire ses besoins en main-d'œuvre qualifiée sur des postes de techniciens télécom pour le déploiement et la maintenance des réseaux, et d'agents de bureau d'études, Sotranasa a créé son propre centre de formation. Aujourd'hui, 80 % des personnes que l'entreprise recrute passent par leur centre de formation, la motivation étant le critère principal de sélection. Le centre de formation, notamment équipé de plates-formes pédagogiques favorisant les travaux pratiques, se situe dans les anciens locaux de Sotranasa.
Par ailleurs, pour poursuivre son développement, Sotranasa compte s'appuyer sur Solutions 30, spécialiste européen des solutions d'assistance numérique aux nouvelles technologies (441,8 M€ de CA en 2018, une progression de 61 %), qui a racheté l'intégralité de la PME familiale fin 2018. Solutions 30 est présente dans huit pays d'Europe.
 
09.05.19 : Consultez le dossier de presse et d'informations du Groupe NAT, l’entreprise experte des réseaux dirigée depuis 3 ans par Thibault Nicollet, jeune entrepreneur lillois.
Le Groupe NAT réunit aujourd’hui près de 50 Experts qui font entendre leur voix auprès des Institutions nationales pour comprendre et faire comprendre la Réforme Anti-Endommagement, cheval de bataille du Ministère de la Transition Écologique et Solidaire.
Le Groupe NAT a programmé : 
- Le recrutement de nouveaux collaborateurs dans les Hauts-de-France, Picardie comprise
- La participation du Groupe NAT pour son service DICT Assistance au salon FME de Lyon, le 21 mai.
- La sortie du nouveau site www.groupe-nat.fr fin mai, consécutivement à la diffusion de l’interview de Thibault Nicollet faite sur le plateau de BFM Business (l’hebdo des PME - 25 mai)
 D’autres événements s’annoncent pour l’année 2019 : suivez le Groupe NAT sur les Réseaux Sociaux (Facebook, Twitter, LinkedIn et Youtube
 
02.05.19 : Le MiniJet™, proposé à la vente ou en location par CEV, est conçu pour la pose par soufflage ou flottage de câbles de télécommunication (fibres optiques, coaxiaux ou multipaires) ou de multitubes dans des tubes préinstallés.
Le MiniJet™ apporte la plus grande flexibilité sur le marché. Pour câbles Ø 4 à 16 mm et tubes Ø ext. 7 à 42 mm. Cet appareil multitâche (4 en 1) est facile à utiliser pour l’installation de câbles, micro-câbles ou de micro-tubes par injection d’air ou d’eau, et couvre la majorité des diamètres de câbles. Son efficacité augmente de manière significative la production jourbandeaunalière. Le système d’entraînement par courroie assure l’adhésion du câble sans écrasements et le dispositif de serrage absorbe les tolérances du diamètre du câble. De plus, son design et sa fabrication de qualité supérieure, augmentent les performances d’installation. Ses composants sont sélectionnés et travaillés pour répondre aux exigences les plus élevées. Comme tous les appareils, du constructeur Plumett, sont prévus pour le Jetting, il est équipé d’un compteur de distance et vitesse pour une meilleure maîtrise de l’installation. Disponible en version pneumatique ou hydraulique, il peut aussi être converti en machine intelligente (IntelliJet). La vidéo montrant l'utilisation du Minijet a été réalisé par Fibcom, client de CEV.
 
19.04.19 : SNCF Réseau réalise actuellement d’importants travaux de modernisation du réseau ferroviaire jurassien, pour un montant total de 12 millions d’euros.
Sur la ligne Dole – Andelot, ces travaux ont lieu de nuit et consistent à remplacer deux aiguillages en gare de Châtelay-Chissey, deux autres aiguillages en gare de Grand-Contour, et moderniser la voie (rails, traverses, ballast) sur 4,5 km. Cela devrait permettre d'améliorer la régularité des circulations.
Des travaux de déploiement de la fibre optique sont par ailleurs conduits entre Mouchard et Lons-le-Saunier, sur la ligne du Revermont, nécessitant la pose de câbles sur 50 kilomètres. De juillet 2019 à juillet 2020, la fibre optique devrait également être déployée entre Lons-le-Saunier et Saint-Amour, sur un nouveau tronçon de 34 kilomètres.
 
16.04.19 : Le site de l'Observatoire National DT-DICT a été actualisé.
Ce site a été créé pour mettre à la disposition de tous les acteurs concernés par la sécurité des travaux à proximité des réseaux diverses ressources utiles.
Il contribue à vous aider dans la mise en application de la DT-DICT. Vous y trouverez ainsi une mine d’informations sur l'association et ses travaux, retours d’expérience, promotion des bonnes pratiques, textes réglementaires, contacts en régions, etc.
 
04.04.19 : Patrick Chaize, Président de l’Avicca, association des collectivités engagées dans le numérique, et Etienne Dugas, Président d’InfraNum, fédération des entreprises partenaires des territoires connectés, signent ce jour une nouvelle convention de partenariat destinée à mutualiser leurs moyens et leurs actions au service du plan France Très Haut Débit.
Un deuxième événement majeur en commun dans l’année Conscients de la très forte convergence des enjeux entre collectivités et industriels et souhaitant éviter de multiplier les événements du secteur, l’Avicca et InfraNum s’entendent sur un deuxième rendez-vous majeur commun à destination des élus, collectivités et industriels. Après l’organisation commune avec Ideal Connaissances des Universités d’été du THD, dont la prochaine édition se tiendra les 17 et 18 septembre prochain à la Cité des échanges à Lille, l’Observatoire national du THD, porté par InfraNum en collaboration avec l’Idate, la Banque des Territoires, le CGET et l’Avicca sera désormais présenté au sein du TRIP de printemps de l’Avicca, l’un des deux colloques majeur de l’association.
L’édition 2019 de l’Observatoire du THD sera présentée le 21 mai prochain à partir de 14H, en présence de Julien Denormandie, Ministre auprès de la Ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, chargé de la ville et du logement. Cliquez ici pour lire la suite
 
23.03.19 : Le Tarn-et-Garonne qui était l'un des derniers départements à n'avoir pas encore dévoilé son projet Très Haut Débit, vient d'annonçer  la signature du contat de délégation entre le syndicat mixte Tarn-et-Garonne Numérique et Altitude Infrastructure.
Le Tarn-et-Garonne fait le pari du tout fibre pour raccorder ses habitants au Très haut débit. l’ensemble du département sera couvert d’ici 2022 dans le cadre d’un contrat signé avec Altitude Infrastructure.
Dans le cadre de cette DSP de 30 ans, la société de projet Octogone Fibre mise sur pied par Altitude se chargera du déploiement de la fibre optique sur l'intégralité du département, moins 8 communes. Celles où la construction du réseau est assurée par Orange sur fonds privés, dans le cadre de ses engagements de déploiement en zone AMII, sur le secteur de Montauban et son agglomération. Le contrat signé avec Altitude prévoit la desserte en fibre optique de 102 000 locaux d'ici trois ans et demi sur le périmètre d'intervention de Tarn-et-Garonne Numérique, qui comprend quelques communes d'autres départements membres d'EPCI du 82 : Clermont-Soubiran (Lot), Grayssas (Lot), Saint-Antoine (Gers), Montrosier (Tarn). On notera que la proposition retenue va plus loin que ce que prévoyait l'appel d'offres du département : celui-ci visait initialement le raccordement de quelque 70 000 locaux en FttH dans le cadre d'une première tranche, assorti d'une tranche conditionnelle.
 
Accueil16.03.19 : La région Bretagne annoncera d’ici à l’été prochain, un nouvel appel d’offres pour accélérer le déploiement de la fibre en Bretagne, pour donner un coup d’accélérateur au déploiement de la fibre et aller plus vite que le calendrier initialement prévu.
Aujourd’hui, 70 000 prises sont opérationnelles, indique Mégalis Bretagne. 170 000 prises restent donc à ouvrir d’ici fin 2020. Un calendrier qui devrait être tenu, même si le déploiement de ce réseau public a pris un peu de retard, selon Loïg Chesnais-Girard le président de la région Bretagne et du syndicat mixte de coopération Mégalis Bretagne. Le réseau public Bretagne Très Haut Débit, qui doit couvrir 90 % du territoire soit 60 % de la population, vient compléter le réseau privé ciblant les agglomérations.
L'appel d’offres pour le marché public de conception de réalisation englobant les phases 2 et 3 du projet est clos depuis le 31 janvier 2019. Des négociations sont en cours avec les deux consortiums ayant déposé un dossier. Une décision sera prise dans 3 ou 4 mois, confirme Loïg Chesnais-Girard.
Le nouvel appel d’offres qui sera annoncé d’ici à l’été prochain, porte sur l’installation de 150 000 prises par an. Le marché public sera accordé, sur une tranche ferme correspondant à la phase 2, soit l’installation de 400 000 prises entre 2019 et 2023. La seconde tranche, portant sur la phase 3 du déploiement, est soumise à la réalisation effective de la première tranche.
 
16.03.19 : Depuis janvier 2016, le groupe NAT créé et dirigé par Thibault Nicollet ne cesse de se développer dans l'expertise des réseaux en France. Cette nouvelle progression passe par de nouveaux recrutements.
Ses équipes déploient aujourd'hui leur expertise des réseaux en France et assurent une cohérence de solutions-réseaux adaptées aux besoins des exploitants comme à ceux des déclarants, dans le respect de la Réforme DT-DICT. Nord-DT (services de détection et de topographie), Nord-FT (centre de formations techniques), Nord-BET (bureau d’études réseaux), Nord-DICT (centre de services cartographiques) et Cube Solution (prestataire d’aide conventionné par l’Ineris) mutualisent ainsi leurs compétences pour proposer aux collectivités, aux entreprises de TP et aux exploitants de réseaux une solution globale et cohérente.
Au cœur d’échanges et d’interactions avec les références du Métier (FNEDRE, FEMITRAS, FRTP, observatoires DT-DICT, ...), les 5 filiales du groupe participent toutes à l’intelligence collective, dans un but commun : toujours améliorer les conditions d’exercer la profession.
 
15.03.19 : Pour utiliser au mieux l’infrastructure existante d'un réseau construit avec un réseaux de tube perméable, Plumett propose le Rod&Roll™ (Pour brins rigides jusqu’à Ø 15 mm et câbles Ø 8-20 mm).
Le Rod&Roll™ est conçu pour pousser un brin rigide dans une conduite souterraine afin de le retirer avec un câble pour pouvoir l'installer. Cette mécanisation du brin rigide améliore l'efficacité de la pose manuelle de la fibre optique, des câbles coaxiaux, des câbles en cuivre et des sous-conduites dans des conduites occupées conventionnelles.
Simple d’utilisation, compact et léger, il peut s’adapter à des endroits difficiles d’accès. Les opérations se pratiquant en dehors des puits d’accès améliorent de manière significative la sécurité des opérateurs. Sa rapidité pour le poussage, le tirage et le stockage du brin rigide, ainsi que la possibilité d’effectuer du travail en cascade tout en nécessitant moins d’opérateurs augmente la production journalière et réduit les coûts par rapport au tirage de câble manuel traditionnel.
Le Rod&Roll™ est commercialisé par La société CEV. Créée en 1946, CEV est devenue un des leader en France dans la construction, la distribution et la location de matériels pour la pose de câbles en souterrains et aériens.
 
11.03.19 : La fédération InfraNum, dans le cadre de la préparation de son observatoire 2019 du THD, a souhaité évaluer le nombre de foyers ou locaux dont le débit filaire serait inférieur à 8 Mbps en 2022.
L’objectif fixé par l’État étant en réalité de 30 Mbps, il s’agit alors d’identifier les foyers les plus à risque de voir la fracture numérique se creuser à leur détriment. Le résultat est édifiant : le taux des futurs « oubliés du bon débit » pourrait grimper jusqu’à plus de 20% dans certains départements !
Afin de sensibiliser chaque citoyen, élu et responsable de collectivité, InfraNum a décidé de ne pas attendre la présentation complète de cet Observatoire (21 mai prochain) pour communiquer la présente radiographie départementale et appeler à la mobilisation de tous, dans l’intérêt général.
Face au danger d’une fracture numérique renouvelée, InfraNum demande à l’ARCEP la prolongation de la date d’ouverture du guichet de la solution THD radio jusqu’à fin 2020, afin de permettre aux Départements de constituer et finaliser leurs demandes. Pour en savoir plus cliquez ici
 
07.03.19 : Alors que la fibre est en plein déploiement, la société toulousaine Alsatis développe actuellement des solutions par ondes radio pour fournir du très haut débit dans les zones blanches et grises en France.
Il y a eu la ruée vers l'eau, puis l'électricité. Aujourd'hui, nous sommes entrés dans l'ère de la ruée vers le très haut débit, lance Antoine Roussel, directeur général d'Alsatis. En 2018, le président de la République, Emmanuel Macron, a fixé l'objectif de couvrir l'intégralité du territoire français en internet à très haut débit (soit plus de 30 mbit/s) d'ici 2022.
Pour y parvenir, beaucoup de collectivités locales se sont lancées dans des plans ambitieux de déploiement de la fibre optique, nécessitant souvent de construire des réseaux souterrains. Mais le déploiement de la fibre piétine. Les projets se sont multipliés sur les derniers 18 mois et je n'en connais aucun qui soit à l'heure. Certains départements viendront bientôt frapper à notre porte pour trouver des solutions de transition qui leur permettent de respecter les délais sur lesquels ils se sont engagés auprès de leurs concitoyens et en plus avec une technologie moins coûteuse que la fibre fait remarquer Antoine Roussel. Ce dirigeant est à la tête de la PME toulousaine Alsatis. Fondée en 2004, elle se définit comme "un pompier du numérique" qui offre des solutions alternatives à la fibre dans les zones blanches et grises en France. (sorce La Tribune)
 
06.03.19 : Des projets et programmes structurants sont mis en oeuvre par le gouvernement du Bénin pour transformer le Bénin en une plateforme numérique d’ici 2021.
La première phase de ce projet a été planifiée en tenant compte des besoins des opérateurs nationaux et internationaux, et des besoins des populations béninoises. Il s’agit de: la réhabilitation de la dorsale Cotonou- Malanville sur 1060 km, la construction d’un nouveau réseau national de transport haut débit à fibre optique sur 974km, la construction d’une boucle métropolitaine de 222 km dans Cotonou et environs, la construction de 235 km de fibre optique pour le raccordement des abonnés (Fttx : arrivée de la fibre optique directement sur ou au plus près des bâtiments des usagers), la construction de 30 nouveaux sites d’accès à internet haut débit 4G/Lte, notamment à Cotonou et ses environs, qui fera passer le total des sites au Bénin de 78 à 108 sites.

 
28.02.19 : Des difficultés financières ont ralenti le déploiement de la fibre optique dans le département de l'AIN.
Pour relancer ce projet, un accord de solidarité financière de tous les acteurs du dossier a été trouvé entre l’État, la Région, le Département et les Communautés contriburont pour deux millions d’euros répartis entre les quatorze communautés de communes du département, sur une durée de quinze ans. Le projet de déploiement de la fibre optique se relance, pour le bénéfice de tous, acteurs économiques et habitants de l’Ain.
 
26.02.19 : La FTTH Conference, le plus grand rendez-vous FTTH au monde, avec plus de 3000 participants et 94 pays représentés, se déroulera du 12 au 14 mars à Amsterdam.
À l’origine de cet événement, le FTTH Council Europe, une organisation créée en 2004 dont la mission est d’accélérer le déploiement de la fibre optique, et de favoriser le développement de ses usages, en Europe.
Après le succès de la précédente édition, qui s’était tenue à Valence, la FTTH Conference revient cette année avec un riche programme, à Amsterdam cette fois-ci. Du 12 au 14 mars, pas moins de 150 intervenants et experts de la fibre optique prendront la parole pour présenter les dernières tendances en matière de FTTH. Parmi eux, Thomas Reynaud (Directeur Général d’Iliad), Emmanuel Lugagne Delpon (Vice-Président d’Orange Labs Networks) et Pascal Rialland (Président de Covage) feront le déplacement depuis la France. Durant ces trois jours d’événement, tous partageront leur expérience et leur savoir-faire sur la fibre optique. Une centaine d'exposants seront présents à la conférence, parmi eux les constructeurs Français MARAIS et RIVARD. Pour en savoir plus cliquez ici
 
23.02.19 : AtlantiC Ingénierie propose des solutions complètes d’accompagnement dans la gestion de vos projets de pose mécanisée de réseaux.
AtlantiC Ingénierie développe son activité autour du conseil en ingénierie et de l’assistance à maîtrise d’ouvrage et à maîtrise d’œuvre appliquées aux domaines de l’énergie, des transports, des infrastructures et de l’industrie.
Indépendante, AtlantiC Ingénierie a construit sa notoriété sur l’engagement et l’expertise de ses équipes, son respect de la parole donnée et son sens de l’innovation. Si historiquement AtlantiC Ingénierie a forgé sa réputation dans le secteur gazier, elle est devenue légitime dans les autres activités énergétiques. L’entreprise s’est notamment développée dans les domaines d’activités suivants: ingénierie, assistance technique, aMOA, MOEd, supervision, démarrage, géomatique, protection cathodique, inspection soudage… Au travers d’un réseau d’agences réparti sur le territoire, AtlantiC Ingénierie met en œuvre des services de proximité essentiels. La société fait de sa présence « terrain » un atout majeur, que ce soit aux côtés de grands comptes via leurs structures régionales ou auprès de donneurs d’ordre locaux. Pour en savoir plus cliquez ici
 
22.02.19 : (communiqué) GEOSYSTEMS France organise le jeudi 14 mars une Matinale, concernant FOUILLES 3D, la solution dédiée au géoréférencement innovant des réseaux en tranchée ouverte, pour réaliser des relevés de précision centimétrique, conformes DT-DICT.
Développée par GEOSYSTEMS France, FOUILLES 3D est une solution très simple d’usage, elle est utilisée par des équipes de chantier, sans intervenant extérieur. Un seul passage suffit ! FOUILLES 3D permet de faire des mesures, de réaliser des calculs de cubature très précis pour valider des volumes de déblais.
Vous obtenez des résultats bluffants de reconstitution sous forme d'une orthophotographie, d'un nuage de points et d'un plan de récolement (PGOC). Pour en savoir plus
L’inscription à la Matinale FOUILLES 3D du jeudi 14 mars de 9h30 à midi, chez GEOSYSTEMS France 6 rue Jean-Pierre Timbaud, 78180 Montigny-le-Bretonneux, est gratuite. Inscription obligatoire auprès de : ameziane@geosystems.fr
 
21.02.19 : A Saint-Brieuc, la fibre optique se fait toujours attendre pour de nombreux foyers. La faute à des poteaux télécom et électriques surchargés et en mauvais état, mais aussi à un changement de réglementation. Une situation à laquelle Orange est confronté dans d’autres territoires.
Tout en reconnaissant que le déploiement de la fibre optique a pris du retard sur l’ensemble du territoire de l’Agglo et notamment à Saint-Brieuc, la conseillère déléguée à l’aménagement numérique pour Saint-Brieuc Armor Agglomération et Orange gardent l’objectif d’un raccordement presque complet en 2020.
Dans son programme de déploiement à Saint-Brieuc, Orange compte utiliser 1 189 poteaux, appartenant à Enedis ou, anciennement, à France Télécom. La difficulté, c’est que certains sont surchargés et ne peuvent accueillir de câble supplémentaire. D’autres sont en très mauvais état. En tout, ce sont 514 poteaux qui seraient concernés. C’est une situation très complexe, car si on ne peut pas renforcer les poteaux existants, il faut en installer d’autres. Parfois juste à côté. Selon les zones, on privilégie les poteaux en métal, en composite ou en bois. En plus Orange doit faire face à un manque de fibre, un manque de poteaux et un manque de main-d’œuvre qualifiée pour installer les câbles.
 
19.02.19 : Le fourgon nacelle TIME VERSALIFT dont le poids total est inférieur à 3,5t, permet à toutes les personnes possédant un permis B de le conduire et de se déplace très facilement dans les milieux urbains.
Cette nacelle permet de répondre parfaitement aux travaux de maintenance des réseaux électriques, des réseaux télécoms, des éclairages publiques, .... et elle est parfaite pour les sociétés proposant des nacelles à la location. Leurs gammes de fourgons nacelle vous laissent le choix de hauteur de travail comprises entre 8m et 15m et avec des déports de travail compris entre 5,80m à 8,30m.
TIME VERSALIFT construit également des fourgons à nacelle dont le porteur est supérieur à 3,5 tonnes. Les nacelles élévatrices Versalift montées sur fourgon (inférieur à 3,5t ou supérieur à 3,5 tonnes) sont les plus vendues à travers le monde. Les constructions des nacelles TIME VERSALIFT sont certifiées par les plus grandes marques de vehicules.
En France, l'usine de TIME VERSALIFT France est basée à Morlaàs (64) en périphérie de PAU.(64). Ils proposent la plus large gamme de solutions, montées sur un grand nombre de porteurs (fourgons, châssis et sur pick-up), permettant de répondre aux différents besoins de travail en hauteur. La nacelle élévatrice Versalift est isolée des basses et hautes tensions jusqu’à 500 kV, assurant une grande sécurité des passagers dela nacelle lors de travaux de maintenance de ligne alimentée.
 
13.02.19 : Le conseil départemental de la Haute-Vienne a pris la décision de confier à l’opérateur privé Orange le fibrage d’une partie de la Haute-Vienne (65.000 prises), en complément de la couverture déjà réalisée sur fonds publics (35.000 prises).
Le choix de confier à un opérateur privé, en l'occurrence Orange, le fibrage d'une partie de la Haute-Vienne, a donné lieu à de vifs échanges lors de la séance plénière de ce 12 février, au conseil départemental.
Les élus de gauche défendaient l'investissement privé pour financer une infrastructure d'intérêt général, face à des élus de droite devenus d'ardents défenseurs de l'investissement public. L'opposition de droite reproche de donnez au privé ce que Dorsal (Le syndicat mixte créé en 2002 et chargé justement du déploiement public de la fibre dans le département) voulait faire.
 
08.02.19 : Le département des Pyrénées-Atlantiques a signé officiellement jeudi 07 février le contrat de 466 millions d'euros avec SFR. qui a pour mission de déployer d'ici 2023 les 547 communes du Pays basque et du Béarn en très haut débit.
C'est un chantier majeur, lancé par le Conseil départemental des Pyrénées-Atlantiques pour réduire la fracture numérique. Il y a deux mois, il a retenu l'opérateur SFR, parmi plusieurs candidats, pour mener à bien cette mission. Un contrat de 466 millions d'euros sur une durée de 25 ans, exploitation et maintenance du réseau comprises.
Le contrat a été acté au Parlement de Navarre à Pau, devant un parterre d'élus et en présence notamment du patron fondateur du groupe Altice SFR Patrick Drahi et son PDG Alain Weill.
Plus de 226 500 prises FTTH seront construites. 68 nœuds de raccordement. 1 million de kilomètres de fibre nécessaires. Le chantier est colossal, et va également donner du travail à plusieurs entreprises locales, retenues comme sous-traitants.
Le réseau sera ainsi construit par un groupement qui réunit au total 7 entreprises : ETPM, Socaelec, A3TP, Despagnet, Coreba, Copland et la SCOPELEC. En tout, plus de 200 emplois seront créées sur 18 mois.
Le calendrier précis du chantier n'est pas dévoilé, mais la fibre optique sera déployée progressivement dans tout le département, et des communes (on ignore lesquelles) seront couvertes dès cette année. La priorité sera donnée aux secteurs les plus mal desservies actuellement, afin de réduire la fracture numérique.
 
07.02.19 : KONEKT TELECO  possède dans sa gamme des solutions pour fermeture d’alvéoles en chambre de tirage et de maintient de cables en aérien.
KONEKT TELECO  se dédie à la fabrication de produits pour le secteur des télécommunications et électrique.
Avec 20 ans d’expérience dans le secteur et comptant sur une présence internationale, nous avons dans notre gamme des solutions pour fermeture d’alvéoles en chambre de tirage et de maintient de cables en aérien. Nous travaillons avec plusieurs opérateurs télécoms et nous fabriquons aussi des solutions sur-mesure.
Nos produits les plus connus sur le marché sont : le OKT, le FISS, le TO, le TA, et les pinces de branchement pour fibre optique.
 
02.02.19 : La fédération des entreprises partenaires des territoires connectés, InfraNum publie sa feuille de route 2019 : pour une année décisive dans le Plan France THD.
Après avoir réélu en décembre dernier Etienne Dugas, son Président co-fondateur, pour un troisième mandat, et renouvelé significativement son conseil d’administration, la fédération des entreprises partenaires des territoires connectés, publie sa feuille de route 2019.
Celle-ci vise à faire évoluer certains sujets fondamentaux pour tenir le calendrier gouvernemental du plan France Très Haut Débit. Efficacité et expertise. Tels sont deux leit motiv qui ont conduit à l’élaboration de la nouvelle organisation de la principale fédération des infrastructures du numérique. Etienne Dugas, les présidents de commissions, les 14 nouveaux administrateurs(1) et l’équipe permanente désormais composée de 4 collaborateurs, seront à la manœuvre pour animer et coordonner les travaux de 8 commissions thématiques et 4 groupes de travail, en fonction de leurs expertises respectives.  Pour en savoir plus cliquez ici
 
23.01.19 : L'accessoire le "Figaro" est utile au système CABLEJET ou SUPERJET, lorsque le câble à poser est trop long pour être installé avec un seul appareil.
La pose doit donc être réalisée en plusieurs phases, impliquant notamment de vider sur le sol le touret (bobine), afin de libérer la seconde extrêmité du câble. Pour cette opération, le "Figaro" permet de lover en cercles superposés,dans de bonnes conditions de propreté, jusqu'à 10 000 m de câble (selon le diamètre) dans un espace réduit. Les "8" encombrants sont ainsi évités. Le "Figaro" pèse environ 160 kg et, une fois déployé, son diamètre est de 2,25 m. Il est aisément démontable en 4 parties, donc facile à transporter (avec option remorque routière).
Des avantages supplémentaire en utilisant l'accessoire le "Figarino". En raison du panier de stockage ouvert, le Figarino peut également être employé comme un “dispositif de stockage de fin”. La longueur supplémentaire de câble peut être stockée directement à l’intérieur du Figarino à l’extrémité de l’installation. Après avoir retourné le câble qui a été stocké, l’installation peut continuer dans la même direction. Pour en savoir plus cliquez ici
 
17.01.19 :  (communiqué) Pour assurer une sécurité optimale aux agents et aux habitants du territoire, la Métropole de Lyon vient de signer un partenariat avec 6 gestionnaires de réseaux pour produire un Plan de Corps de Rue Simplifié (PCRS) permettant de réduire le risque d’accidents liés aux travaux de voirie.
Co-signée par Enedis, Grdf, Dalkia, RTE, Sigerly et Eau du Grand Lyon, cette convention d’une durée de 5 ans permettra la production d’un fond de plan normalisé sur lequel l’ensemble des réseaux viendront s’apposer : eau, gaz, électricité, chauffage urbain, fibre optique etc. L’objectif : partager un plan de référence commun et sécuriser au maximum les interventions en réduisant les risques de rupture de canalisations lors de travaux de voirie.
Ce partenariat public-privé à l’initiative de la Métropole de Lyon est unique en France de par sa couverture géographique et la pluralité des acteurs engagés. Il permettra, sur la base des données cartographiques et topographiques transmises par les partenaires, de produire un fond de plan commun actualisé au rythme des travaux et aménagements menés sur le territoire. Cliquez ici pour lire le communiqué
 
Logo15.01.19 : Lancement du réseau d'initiative publique pour le déploiement de la fibre optique dans le Var avec l'objectif fixé de l'ensemble du territoire couvert d'ici à 2023, dont déjà 20 000 lignes pour octobre.
La région Sud, le département du Var et 11 établissements publics de coopération intercommunale varois ont décidé de construire ensemble, au sein du syndicat mixte ouvert SUD THD, un réseau public de communications électroniques performants, qui va mailler d’ici à 2023 l’ensemble du département, avec la création de 320 000 lignes en fibre optique en tout.
SUD THD, en tant que Délégant, a choisi de s’associer à Orange dans le cadre d’une délégation de service public, pour déployer et exploiter ce réseau. Pour cela, Orange a créé la société de projet « Var Très Haut Débit ».
Le syndicat mixte PACA THD a changé d’identité en devenant SUD THD, afin de donner plus de cohérence à cet outil régional, au moment où il amorce une évolution de ses missions. Le bureau est présidé par Mme Chantal EYMEOUD et est composé de 5 Vice Présidents et 2 délégués représentant la Région.
 
Suites des actualités